RENAULT VIVA GRAND SPORT

Alors que la vitesse augmente, on se préoccupe du profilage des automobiles : la mode de l’aérodynamique se fait plus enveloppante…

RENAULT VIVA GRAND SPORT blanche

La vitesse prend le dessus...

Les années trente évoluent sous le signe de la puissance et de la vitesse. La forme des voitures doit le montrer pour plaire, et ainsi s’installe la mode de l’aérodynamique. Pour Renault, le Salon de 1934 marque cette rupture et les gammes Viva et Nerva, respectivement six et huit cylindres, en profitent. La nouvelle Vivasport, plus courte et plus puissante, est complétée par une berline Vivastella résolument profilée par le vent.

Puissance et confort garantis

Les deux tendances débouchent un an plus tard sur la Viva Grand Sport, voiture équilibrée aux lignes enveloppantes sans lourdeur outrancière, disponible en diverses carrosseries ouvertes ou fermées. Dans sa version cabriolet, elle respire la « nouvelle joie de vivre avec une Grand Sport Renault », comme le chante la publicité.

 

Alors que les huit cylindres Nerva déclinent, subissant la crise des années trente, les Viva Grand Sport, puissantes, confortables et faciles à conduire, s’installent au sommet de la gamme Renault. Elles y resteront jusqu’à 1939.

RENAULT VIVA GRAND SPORT avec passagère
RENAULT VIVA GRAND SPORT affiche publicitaire
RENAULT VIVA GRAND SPORT de face
RENAULT VIVA GRAND SPORT noir et blanc

Plus de véhicules

Les collections Classic

Les Collections

Retour aux collections
RENAULT NERVASPORT

RENAULT NERVASPORT

Suivant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Renault s.a.s et ses partenaires utilisent des cookies pour analyser le fonctionnement et l’efficacité du site, pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et des interactions par le biais des réseaux sociaux.
En savoir plus