RENAULT TYPE K

Au début du siècle, les courses de ville à ville sont à la mode. Ce Type K apporte à la marque sa première grande victoire toutes catégories, au Paris-Vienne de 1902.

RENAULT TYPE K course route

Renault entre dans la course

Dès le début, les frères Renault comprennent que la course apporte une promotion inespérée pour une marque automobile. Ils l’attaquent d’abord dans la catégorie des voiturettes, se distinguant dans les épreuves de ville à ville du début du siècle.

 

Le Paris-Vienne 1902 traduit pour Renault un passage à la catégorie supérieure, puisque sont engagées trois « voitures légères » Type K à côté de quatre petites voiturettes. La course est rude et la traversée des Alpes comporte le passage de l’Arlberg, à 1 500 m d’altitude…

Redoutables adversaires...

Exposés à tous vents, les pilotes bravent les éléments et les routes escarpées à flanc de montagne. A côté des grosses et puissantes Mercedes du comte Zborowski et Panhard d’Henry Farman, on donne peu de chances au Type K. Pourtant sa légèreté fait merveille et, à l’arrivée, Marcel Renault triomphe ! Il a parcouru les 1 300 km à l’incroyable moyenne de 62,5 km/h !

 

 

Les Renault sont désormais de redoutables adversaires, toutes catégories confondues…

RENAULT TYPE K exposition noir et blanc
RENAULT TYPE K course profil
RENAULT TYPE K rouge
RENAULT TYPE K face

Plus de véhicules

Les collections Classic

Les Collections

Retour aux collections
RENAULT TYPE G

RENAULT TYPE G

Suivant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Renault s.a.s et ses partenaires utilisent des cookies pour analyser le fonctionnement et l’efficacité du site, pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et des interactions par le biais des réseaux sociaux.
En savoir plus