RENAULT TYPE G

Au début du XXème siècle, l’évolution des modèles est rapide. Le Type G offre quatre vraies places et une autonomie de 200 km.

RENAULT TYPE G exposition

La marque se développe rapidement

La fabrication artisanale et les progrès rapides amènent au début du siècle les constructeurs à faire évoluer sans cesse leurs modèles. Pour les dénommer, Louis Renault utilise les lettres de l’alphabet : ayant commencé en 1899 avec le Type A, il en est déjà, à peine trois ans plus tard, au Type G, pour arriver l’année suivante à la lettre S !

RENAULT TYPE G jaune exposition

L’avenir s’annonce sous les meilleurs augures

Louis Renault est à la veille de concevoir ses propres moteurs, et le Type G utilise encore un monocylindre De Dion. Mais la carrosserie est plus étoffée que sur les modèles précédents, offrant quatre vraies places et, sous le siège avant, un réservoir d’essence permettant une autonomie de 200 km. Le freinage a fait l’objet de soins particuliers puisque les tambours arrière, commandés par un levier, sont complétés par une pédale actionnant un dispositif sur la transmission.

 

Déjà, Renault cherche la simplicité et la robustesse. Ses voitures ont du succès et les délais de livraison atteignent plusieurs mois !

RENAULT TYPE G zoom intérieur
RENAULT TYPE G vue de dessus
RENAULT TYPE G zoom

Plus de véhicules

Les collections Classic

Les Collections

Retour aux collections
RENAULT TYPE XB

RENAULT TYPE XB

Suivant

Notre site et ses partenaires utilisent des cookies pour mesurer l'audience et la performance du site, vous montrer des publicités et des contenus personnalisés et/ou géolocalisés, et pour vous permettre d'interagir avec nos contenus par le biais des réseaux sociaux. Vous pourrez revenir sur vos choix à tout moment en vous rendant dans la rubrique "Cookies" de notre site. 

En savoir plus