RENAULT CELTAQUATRE ZR2

Sous l’influence aérodynamique, la Celtaquatre offre une carrosserie aux formes douces. Mais c’est aussi la Renault la moins chère de la gamme.

RENAULT CELTAQUATRE ZR2 sur la route

La tendance est à l’aérodynamisme

1934 : sous l’influence des exploits des pionniers de l’aviation et des engins de records, les formes automobiles changent et la gamme Renault avec : les calandres s’inclinent, les lignes s’adoucissent. La toute nouvelle Celtaquatre, présentée au mois d’avril 1934, en bénéficie et son arrière arrondi lui donnera même le surnom de « Celtaboule ».

Face à Citroën, robustesse et fiabilité sont de mise

Cette petite 8 CV, capable d’emmener quatre personnes à 100 km/h, constitue la nouvelle entrée de gamme Renault, en complément de la Monaquatre dont elle reprend d’ailleurs le moteur. En face de la Traction Citroën, techniquement plus sophistiquée, elle oppose ses valeurs de robustesse et de fiabilité. À partir de 1936 la Celtaquatre s’offrira une nouvelle carrosserie, perdant son arrière caractéristique et ses marchepieds.

 

Elle disparaîtra du catalogue en 1938, laissant la place à la Juvaquatre apparue l’année précédente.

RENAULT CELTAQUATRE ZR2 sur un chemin
RENAULT CELTAQUATRE ZR2 devant une maison
RENAULT CELTAQUATRE ZR2 à l'Arc de triomphe
RENAULT CELTAQUATRE ZR2 de profil

Plus de véhicules

Les collections Classic

Les Collections

Retour aux collections
RENAULT VIVA GRAND SPORT

RENAULT VIVA GRAND SPORT

Suivant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Renault s.a.s et ses partenaires utilisent des cookies pour analyser le fonctionnement et l’efficacité du site, pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et des interactions par le biais des réseaux sociaux.
En savoir plus