FORMULE 1 RS01

Pour ses débuts en Formule 1, Renault engage une monoplace à moteur turbo, une technique qui n'avait encore été jamais utilisée en Grand Prix. Le choix se révèlera payant.

FORMULE 1 RS01

Les débuts de la Formule 1

En 1977, Renault se lance dans la Formule 1. Le règlement offre alors deux possibilités aux motoristes : un moteur 3 000 cm3 avec admission « atmosphérique » ou un moteur 1 500 cm3 avec suralimentation. Et, pour la première fois lors d'un Grand Prix, Renault adopte la seconde solution, optant pour un V6 turbo. Les autres écuries regardent d’un œil amusé la monoplace française faire ses premiers tours de roues à Silverstone, le 17 juillet.

Renault avait vu juste !

Surnommée la « théière jaune », à cause de ses casses moteurs dans un nuage de fumée, la voiture souffre à ses débuts d’un manque de fiabilité chronique. Jean-Pierre Jabouille, qui la pilote, collectionne les abandons alors que Ferrari domine la saison.

 

Pourtant, Renault connaîtra un premier aboutissement avec une victoire aux 24 Heures du Mans en 1978 puis, l’année suivante, avec celle de Jean-Pierre Jabouille sur la monoplace RS11, au Grand Prix de France à Dijon. Ces succès éveilleront l’intérêt d’autres écuries pour le turbo, qui finira par s’imposer et par monopoliser tous les titres à partir de 1983.

FORMULE 1 RS01
FORMULE 1 RS01
FORMULE 1 RS01
FORMULE 1 RS01

Plus de véhicules

Les collections Classic

Les Collections

Retour aux collections
RENAULT 14

RENAULT 14

Suivant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Renault s.a.s et ses partenaires utilisent des cookies pour analyser le fonctionnement et l’efficacité du site, pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et des interactions par le biais des réseaux sociaux.
En savoir plus