Renault six-roues Type MH

Thématique(s) : Innovation

En savoir plus sur le modèle Renault six-roues Type MH

Renault six-roues Type MH

Renault lance ce 6 roues au début des années vingt, pour traverser le Sahara et faciliter ainsi la communication entre l’Algérie et l’Afrique Occidentale Française. Il ouvre la voie des grandes aventures africaines avec plusieurs expéditions entre 1923 et 1925.

 

Entre l’Algérie et l’Afrique Occidentale Française, le Sahara constitue une barrière que le chemin de fer n’a pas franchie. L’automobile y parviendra-t-elle ? Citroën y lance ses autochenilles en 1922 et, l’année suivante, Renault met au point ses «six-roues». En fait, 12 roues puisqu’elles sont jumelées, de façon à mieux « porter » sur le sable. Avec leurs deux essieux arrière moteurs, ces voitures allient bonne capacité de franchissement, facilité d’utilisation et velocité par rapport à des chenillettes. Fin décembre 1923, première mission réussie, en ralliant Touggourt à Tozeur en deux jours. Dans la foulée, l’expédition Gradis-Estienne effectue en janvier 1924 la jonction Algérie-Niger. Mais le plus long reste à venir : le 15 novembre 1924, M. et Mme Delingette, accompagnés du mécanicien M. Bonnaure, se lancent dans la traversée de l’Afrique, de Colomb-Béchar au Cap ! Ils y parviennent le 3 juillet 1925, ayant pendant le périple dépassé la mission Citroën Centrafrique. Une aventure exceptionnelle de 23 000 km au cours desquels ils auront traversé 35 rivières en pirogue et construit ou aménagé 129 ponts…

Galerie photo Renault six-roues Type MH