Renault Nervasport

Thématique(s) : Sport

En savoir plus sur le modèle Renault Nervasport

Renault Nervasport

Dans les années trente, Renault se distingue par une production robuste et fiable, plutôt que sportive. Pourtant, les Nervasport n’usurpent pas leur appellation.

Chez Renault, les « Nerva » apparues en 1930 correspondent à la gamme huit cylindres, complétant les Reinastella avant de leur succéder : des voitures de luxe, destinées à une clientèle avide de confort.

Renault en extrapole néanmoins en 1932 une version plus légère et plus courte, la Nervasport. Cette appellation n’est pas une figure de style, puisque la Nervasport se distingue lors d’épreuves d’endurance. Au Monte Carlo 1933, une des trois Nervasport manque de très peu la seconde place, faisant jeu égal avec des marques plus prestigieuses.

Deux ans plus tard, en 1935, Renault engage sept voitures dont deux Nervasport : quatrième place pour celle de Guyot-Rock alors que celle de Lahaye-Quatresous remporte la victoire... On retrouve cet équipage à d’autres occasions, comme au Liège-Rome-Liège de la même année, où il triomphe à nouveau, ex-aequo avec une Bugatti.

La difficulté de ces épreuves, où l’on traverse l’Europe de part en part en roulant jour et nuit, sur des routes étroites et accidentées, dans des conditions climatiques difficiles, ne réservait les premières places qu’à des automobiles performantes et fiables. La Nervasport y a fait la preuve de ses qualités.

Galerie photo Renault Nervasport