Renault Etoile Filante

Thématique(s) : Sport

En savoir plus sur le modèle Renault Etoile Filante

Renault Etoile Filante

Au lendemain de la guerre, l’aéronautique a le vent en poupe. Quoi de plus naturel qu’expérimenter ces techniques sur l’automobile ? L’Etoile Filante est un témoin-clé de cette tendance.

M. de Szidlowski, patron de Turboméca, est un spécialiste reconnu des moteurs à turbine. Après 1945, il se lance dans la fabrication de petites unités dont une des plus célèbres applications sera l’hélicoptère Alouette. Confiant dans l’avenir de cette technique, il aimerait y sensibiliser le grand public et se rapproche donc de Renault. Séduit, Pierre Lefaucheux, patron de Billancourt, confie la réalisation d’une voiture expérimentale à trois hommes d’expérience : Fernand Picard, directeur des études, Albert Lory, motoriste hors pair et Jean Hébert, ingénieur qui sera le pilote. Autour d’une turbine de 270 ch naît l’Etoile filante, à structure tubulaire habillée de polyester.

5 septembre 1956 : le sifflement de la turbine résonne sur le lac salé de Bonneville, aux Etats-Unis. Quelques instants plus tard, le record est battu : 306,9 km/h pour le kilomètre, 308,85 km/h les 5 km ! Aujourd’hui, le record tient toujours !

Certes intéressante, la turbine se révèlera mal adaptée aux besoins automobiles, et les divers constructeurs qui s’y sont intéressés n’ont pas donné plus de suite que la Régie. Il en reste cette splendide machine de record, la plus aboutie de sa catégorie.

Galerie photo Renault Etoile Filante